Anim’Tour 2018 : Retour sur une belle expérience

Anim’Tour, il y a mille et une façons d’en parler. Tout d’abord, du point de vue des jeunes participants : « Anim’Tour m’a pulsé dans mon engagement au service de Dieu, mais ça se vit surtout alors « Viens et vois ! comme dirait Jésus ». Ceux qui ont croisé la troupe nous diraient : « Ça fait tellement plaisir de voir des jeunes investis dans la foi, ils sont une source d’inspiration pour mes enfants. » On peut encore le décrire d’une manière académique : nom masculin composé du terme Anim’ (animateurs) et de Tour (tournée) qui définit un camp de jeunes adultes de 18 à 25 ans. Créé par la Ligue en 2017, ce projet a pour but de former des animateurs désirant partager la foi qui les fait vibrer auprès de divers publics en France.

Anim’Tour, c’est un peu tout cela ! Voici comment, en tant que responsable du projet, j’ai envie de vous en parler. C’est avant tout une troupe extrêmement motivée, capable de parler de Dieu et de la Bible jusque 3h du matin, d’animer le lendemain matin un partage biblique avec des ados, de répéter l’après midi des chants de louange, et de réaliser un spectacle artistique et biblique le soir.
Durant le camp nous pouvions à la fois avoir des temps de formation des jeunes : à l’animation biblique, à la musique et au théâtre, et à la fois des temps pour réaliser ces animations auprès de différentes populations : familles de camping, détenus, enfants issus de quartiers défavorisés. L’objectif était de pouvoir, à la fois, arriver dans chaque lieu avec un contenu préparé et de qualité mais aussi, après l’intervention, d’aller à la rencontre des personnes qui nous accueillaient. En somme, nous voulions prendre le temps de partager plus qu’une animation, nous désirions vivre une rencontre pour découvrir derrière chacun de ces visages, un frère ou une sœur à aimer tout simplement.

Dans chaque lieu nous avons trouvé un accueil plus que chaleureux, et là où nous pensions avoir à donner, il se trouvait que nous recevions le double. Le groupe carburait à la prière, à l’envie de servir le Père, aux regards croisés et aux sourires reçus. À plusieurs reprises nous aurions pu vivre un découragement, lorsque le trac venait encombrer les dons artistiques des comédiens, lorsque l’organisation nous empêchait de réaliser une animation ou de témoigner, lorsque la fatigue poussait à douter du projet. Mais chaque fois nous recevions une force d’ailleurs, à laquelle nous nous rendions disponibles, convaincus que ce projet était porté par plus grand que nous, car c’est bien de lui dont nous voulions ultimement parler.

C’est d’ailleurs là l’esprit du spectacle que nous avions créé, les ImproBibles. Un heure pour quatre histoires improvisées à partir de directives données par le public aux quatre comédiens. Dans ce spectacle, le projet était de lier quatre tranches de vies imaginaires uniques. Ces histoires étaient ponctuées par des improvisations chantées dont le refrain était un verset biblique trouvé sur l’instant. Le verset biblique est proposé parfois comme un réconfort, d’autres fois pour déplacer, ou encore pour interroger.
Au travers de ce spectacle, nous souhaitions intimement qu’au travers de la vie improvisée des personnages, chaque personne du public puisse trouver un écho dans sa propre vie et finalement recevoir le verset biblique comme venant l’interpeller sur sa route personnelle, professionnelle ou spirituelle. Car, comme le dit le texte d’introduction de notre spectacle, « cette histoire, c’est un peu nous, c’est un peu vous ». Gloire à Dieu, les retours venant du public allaient bien dans ce sens : « Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est la subtilité, ce n’est pas moralisateur, ça parle à tout le monde, moi je m’y suis retrouvé, c’est un super concept pour une soirée d’évangélisation mais aussi pour une église. »

Et après ? C’était la question des jeunes à la fin du camp. Nous ne pouvions pas simplement attendre l’année suivante pour revivre un camp, la motivation nous a poussé à ne pas nous arrêter. L’aventure continue donc puisque nous répondons déjà à de nouvelles invitations de différentes dénominations chrétiennes. Camps, événements, groupes de jeunes, églises… l’année s’annonce pleine de rencontres ! Qui sait, bientôt chez vous ?

Amélie F., animatrice et formatrice biblique à la Ligue, porteuse du projet Anim’Tour

Dans les formations à la carte, ce sont les formateurs·rices qui interviennent dans votre rencontre pour fournir un contenu adapté à votre public et à ses besoins à partir de notre expertise.

Public
Ces formations sont à destination des associations culturelles et/ou cultuelles de toutes dénominations chrétiennes. En vue de garantir la qualité de l’accompagnement et la montée en compétence de chacun, les groupes ne peuvent pas dépasser 20 personnes (sauf indication contraire dans les fiches).

Tarifs
C’est grâce à ses généreux·euses donateurs·rices que la Ligue pour la Lecture de la Bible peut offrir des formations si peu chères aux participant·e·s. Nos formations ont un réel coût : formation continue de nos formateurs·rices, préparation des interventions, achat du matériel, déplacement, temps passé sur place… C’est pourquoi, nous proposons aux bénéficiaires de nous soutenir. Voici les fourchettes de contribution que nous donnent habituellement les structures qui nous accueillent en fonction de leurs moyens et de la demande :

  • 100€-250€ la demi-journée
  • 200€-400€ la journée
  • 500€-700€ le week-end

Durée
Certaines formations se font à la demi-journée, journée voire sur plusieurs journées. Se référer à chaque fiche formation pour connaître la durée nécessaire et possible.

Adaptables
Nos formations à la carte se construisent et s’adaptent en fonction du contexte de formation. Nos offres sont réparties en trois catégories. Ces catégories ne sont pas cloisonnées, ce sont des dominantes, nous pouvons toujours faire des passerelles entre l’être et le faire, entre le déjà et le pas encore.