AUMÔNERIE DANS LES PRISONS

Jésus dit : « Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli; j'étais nu, et vous m'avez vêtu ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus vers moi. »

Matthieu 25:35-36

C’est quoi ?

C’est offrir aux détenus un regard qui n’est pas empreint de leur l’histoire. C’est s’intéresser d’abord à la personne, à ce qu’elle est, avant de s’intéresser à ses actes, à l’image qu’elle renvoie. C’est permettre aux personnes chrétiennes de discuter de leur foi. C’est faire connaître le Christ à ceux qui n’ont pas eu la chance de découvrir sa Parole libératrice. C’est proposer un interlocuteur chrétien pour répondre à une soif, une recherche spirituelle. C’est venir à la rencontre de l’autre sans jugement, sans intérêt, gratuitement.

Comment ça se passe ?

L’aumônier entre en prison librement, il va visiter les personnes qui en ont fait la demande. Il les accompagne et est simplement reçu par eux dans leur cellule. L’aumônier a la clé qui permet d’entrer dans chaque cellule mais il reste l’invité du détenu qu’il visite, il est là pour être avant tout à son écoute. Lorsque l’occasion se présente, une prière est proposée, une lecture biblique, ou encore simplement un témoignage.

Ils en témoignent

Ruben, 55 ans : « J’apprécie la vision du monde et des choses qui est apportée. Elle diffère du discours de haine et de revanche qu’on entend régulièrement. »

Tom, 21 ans : « Ces visites sont une bouffée d’air dans ma journée. L’aumônier me fait ressentir qu’il voit assez de bonnes choses en moi pour avoir envie de revenir ! »

Katia, 34 ans : « C’est tout simplement agréable d’être réellement écoutée, de pouvoir parler sans être jugée, de pouvoir se confier gratuitement. »