Les séjours et l’épanouissement des enfants
28 mars 2022
Chemin de Thomas spécial Pâques 2022
11 avril 2022
Tout voir

« Quelle belle rencontre, ils ont l’air épanouis ! »

Imaginez que vous observez un groupe d’enfants réunis ensemble autour de la Bible pour vivre un temps de partage. Qu’aimeriez-vous observer qui vous permette de dire à la fin de cette rencontre :  « Quelle belle rencontre, ils ont l’air épanouis ! » ?

Avons-nous d’ailleurs, la même conception de ce que pourrait être l’épanouissement d’un enfant au sein d’un groupe ? Je vous propose ce qui me semble être, selon moi, un groupe d’enfants épanouis autour de la Bible et de la prière.  Et vous, qu’aimeriez-vous écrire ?

Selon moi, voilà ce que  j’aimerais voir dans un groupe d’enfants épanouis :

  1. CHAQUE ENFANT S’EXPRIME ET A UNE CAPACITÉ D’ÉCOUTE,
  2. LES ENFANTS DIALOGUENT ENTRE EUX ET AVEC L’ÉQUIPE D’ANIMATION,
  3. LA CURIOSITÉ POUR LE TEXTE BIBLIQUE EST VISIBLE, de même que l’appropriation et la libre adhésion,
  4. Ils ont une liberté DE DIRE et de confronter LEUR POINT DE VUE, d’exprimer un désaccord,
  5. La majorité est assez à l’aise POUR PRIER, CHANTER, PARLER À DIEU,
  6. Ils sont aussi en MOUVEMENT, DÉPLACEMENT, CRÉATIVITÉ.

Ces six points me semblent être reliés les uns aux autres. J’aimerais, par exemple, les relier ensemble  en une seule petite illustration que l’on peut vivre dans un groupe : la lecture d’un texte biblique !

Mathilde, animatrice,  fait une introduction du texte. Elle donne le contexte historique et là où se situe cette histoire. Elle présente certains personnages et donne une définition d’un mot qui semble être compliqué. À la lecture du texte biblique, les enfants sont d’abord à l’écoute. C’est le début ! Parfois, « pas une mouche ne vole » car ils sont pris dans l’histoire. À certains moments, ils lèvent la main, ou pas, et posent une question, font une remarque !  Les autres enchainent pour poser leur question… Mathilde écoute, répond parfois, ou renvoie la question à d’autres enfants, parfois en nommant des prénoms. Ils répondent. Certains n’ont pas envie de répondre.  Au bout d’un moment, Mathilde prend note de la dernière question et la garde sous le coude pour plus tard, puis elle recentre le groupe sur la lecture.

Un peu plus tard, à la lecture d’une phrase, deux enfants se font un coup de coude et chuchotent dans leur coin en réaction à cette phrase. Ils commencent à parler entre eux suite à ce déclencheur. Alors Mathilde les sollicite : « Racontez-nous ! ». Les enfants sont contents de partager ce qui les a amusés.

Elle reprend la lecture, en reprenant quelques phrases auparavant pour éviter la rupture du fil conducteur de l’histoire. Pendant la lecture, il y a des pauses. Et c’est utile ! Les enfants sont pris dans leurs pensées. Ils semblent intérioriser, s’’approprier ce qu’ils ont entendu.

Malgré le flot d’informations qui s’accumulent, Ils ne perdent pas le fil de l’histoire car les pauses les aident à suivre l’histoire. Et en plus, de temps en temps, quand Mathilde cite un objet, elle bouge lentement, et sort lentement… l’objet ! Les enfants sont surpris. La lecture reprend de plus belle. Plusieurs enfants ont leurs regards fixés sur l’objet tout en écoutant la suite…

Un des enfants commence à avoir la bougeotte. Il se penche en avant pour prendre l’objet. Mathilde tend la main. L’enfant lui donne. Elle le pose à sa droite et fait un signe de main à l’enfant pour l’inviter à prendre place à gauche de Mathilde. L’enfant est fier ! Il est à côté de Mathilde. Et ça l’aide à se concentrer. Mathilde parle au groupe et regarde aussi l’enfant. 

Tiens ? Ça tombe bien, il y a un dialogue dans le texte ! L’enfant est invité à jouer le dialogue avec elle. Et Mathilde en profite pour improviser autour de ce dialogue avec l’enfant ! Tout le monde rigole.

Ensuite, elle l’invite à retourner à sa place.

Mais, dans la foulée, elle interpelle un autre enfant, qui était plus discret, plus calme, un peu au fond du groupe. Mathilde le questionne sur cette partie du texte et sur ces deux personnages ! L’enfant donne sa réponse. Et tous les enfants veulent participer. C’est la cohue !

Mathilde peut arrêter la lecture. Le groupe est prêt à entrer dans une grande discussion, d’abord à chaud avec questions, remarques, réponses, et ensuite, avec la trame de réflexions-questions-méditation qu’elle a préparée ! Et elle n’a pas encore dévoilée l’atelier qui suivra, avec toutes les boîtes en carton qui serviront à immortaliser cette scène par une « PHOTO-VIVANTE » !

QUELQUES JOURS PLUS TARD

Dans la semaine, les parents reçoivent sur un réseau social ‘en privé’, plusieurs photos de la « PHOTO-VIVANTE » !  En zoomant, ils peuvent même lire les petites phrases que les enfants ont écrites sur les cartons pour exprimer leurs idées sur cette histoire biblique ! Les parents ont hâte de poser des questions à leurs enfants…

EPILOGUE
Voilà ! Je vous ai décrit une petite partie d’une lecture biblique avec des enfants qui me semblaient être épanouis ! Et vous ? Si vous preniez la plume pour décrire votre groupe ? Et si vous alliez même un peu plus loin… Quels sont les bons ingrédients pour rendre les enfants plus épanouis ? Quels savoir-faire ou savoir-être ou quelles connaissances vous manquent encore pour tendre vers vos attentes ?
L’animation de groupes d’enfants demande de bien doser tout un ensemble d’ingrédients propices à leur épanouissement ! Au départ, on tâtonne, on se bride, on hésite… et au fil du temps, l’équilibre s’installe. Les enfants se sentent de plus en plus à l’aise pour s’exprimer, ou pour écouter, respectés dans ce qu’ils sont. Leur expression, leur curiosité, leur réflexion prennent le dessus… Puis les enfants nous embarquent parfois nous aussi dans leur monde ! « Le royaume des cieux n’est-il pas pour ceux qui leurs ressemblent ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × 3 =

Dans les formations à la carte, ce sont les formateurs·rices qui interviennent dans votre rencontre pour fournir un contenu adapté à votre public et à ses besoins à partir de notre expertise.

Public
Ces formations sont à destination des associations culturelles et/ou cultuelles de toutes dénominations chrétiennes. En vue de garantir la qualité de l’accompagnement et la montée en compétence de chacun, les groupes ne peuvent pas dépasser 20 personnes (sauf indication contraire dans les fiches).

Tarifs
C’est grâce à ses généreux·euses donateurs·rices que la Ligue pour la Lecture de la Bible peut offrir des formations si peu chères aux participant·e·s. Nos formations ont un réel coût : formation continue de nos formateurs·rices, préparation des interventions, achat du matériel, déplacement, temps passé sur place… C’est pourquoi, nous proposons aux bénéficiaires de nous soutenir. Voici les fourchettes de contribution que nous donnent habituellement les structures qui nous accueillent en fonction de leurs moyens et de la demande :

  • 100€-250€ la demi-journée
  • 200€-400€ la journée
  • 500€-700€ le week-end

Durée
Certaines formations se font à la demi-journée, journée voire sur plusieurs journées. Se référer à chaque fiche formation pour connaître la durée nécessaire et possible.

Adaptables
Nos formations à la carte se construisent et s’adaptent en fonction du contexte de formation. Nos offres sont réparties en trois catégories. Ces catégories ne sont pas cloisonnées, ce sont des dominantes, nous pouvons toujours faire des passerelles entre l’être et le faire, entre le déjà et le pas encore.