Les enfants sont un de nos principaux publics. Respecter leurs droits (selon la Convention Internationale des Droits de l’Enfant de l’UNICEF) est une priorité de La Ligue pour la Lecture de la Bible. Nous avons réalisé quelques vidéos pour présenter chaque droit et comment nous l’appliquons dans nos animations, dans nos formations, dans nos séjours…

Tout d’abord une vidéo introductive :

3. Le droit à l’identité :

5. Le droit aux loisirs :

2. Le droit à l’égalité :

4. Le droit de vivre en famille :

6. Prochaine vidéo le 20 mai

Dans les formations à la carte, ce sont les formateurs·rices qui interviennent dans votre rencontre pour fournir un contenu adapté à votre public et à ses besoins à partir de notre expertise.

Public
Ces formations sont à destination des associations culturelles et/ou cultuelles de toutes dénominations chrétiennes. En vue de garantir la qualité de l’accompagnement et la montée en compétence de chacun, les groupes ne peuvent pas dépasser 20 personnes (sauf indication contraire dans les fiches).

Tarifs
C’est grâce à ses généreux·euses donateurs·rices que la Ligue pour la Lecture de la Bible peut offrir des formations si peu chères aux participant·e·s. Nos formations ont un réel coût : formation continue de nos formateurs·rices, préparation des interventions, achat du matériel, déplacement, temps passé sur place… C’est pourquoi, nous proposons aux bénéficiaires de nous soutenir. Voici les fourchettes de contribution que nous donnent habituellement les structures qui nous accueillent en fonction de leurs moyens et de la demande :

  • 100€-250€ la demi-journée
  • 200€-400€ la journée
  • 500€-700€ le week-end

Durée
Certaines formations se font à la demi-journée, journée voire sur plusieurs journées. Se référer à chaque fiche formation pour connaître la durée nécessaire et possible.

Adaptables
Nos formations à la carte se construisent et s’adaptent en fonction du contexte de formation. Nos offres sont réparties en trois catégories. Ces catégories ne sont pas cloisonnées, ce sont des dominantes, nous pouvons toujours faire des passerelles entre l’être et le faire, entre le déjà et le pas encore.